Afin d’avoir une prise en charge précoce, ceci est important pour le SDRC, vous devez connaître les signes avant coureurs.

La première des choses et certainement la plus connue: une douleur exacerbée qui dure au-delà du temps requis pour une guérison après une intervention chirurgicale ou une blessure. Vous devez en alerter votre médecin, même si ce dernier à un doute sur vos propos, insistez.

Une prise en charge tôt de la douleur est importante surtout dans le SDRC ou il n’y a encore aucun médicament pour nous guérir. Certains patients connaîtrons une rémission, mais malheureusement avec des risques de récidives. C’est pour cette raison que nous ne parlons pas de guérisons

 

Les signes qui peuvent faire suspecter un SDRC:

Le SDRC est progressif et attaque le système nerveux (central & autonome), il provoque des douleurs soit à la suite d’une intervention chirurgicale, d’une blessure, fracture. Beaucoup de patients sont touchés au niveau des membres supérieurs ou inférieur, mais on sait maintenant qu’il peut atteindre n’importe quel partie du corps.

En général, c’est une douleur violente

Voici les signes du SDRC:

 

 

  • Sensibilité extrême au toucher et à la température
  • Sensations de piqûres d’épingles
  • Différentes températures dans tout le corps
  • Changements de couleur de peau
  • Gonflement
  • Transpiration excessive
  • Diminution de l’amplitude de mouvement
  • Faiblesse musculaire
  • Cheveux, peau et ongles

Quels sont les symptômes qui caractérisent le SDRC?

Il y a beaucoup de symptômes que les médecins associent au SDRC. Voilà quelque:

  • Sensibilité accrue  La zone douloureuse peut devenir extrêmement sensible, même au toucher le plus léger. L’air froid peut même l’aggraver.
  • Inflammation ou changements de peau. La peau autour de la zone peut apparaître meurtrie, brillante et / ou violacée.
  • Gonflement.  Le membre affecté peut devenir enflé par intermittence, ou rester enflé.
  • Perte de fonction. Vous pouvez remarquer une diminution de la capacité de bouger ce membre ou une raideur accrue. Ceux avec le SDRC peuvent également avoir de la difficulté à exercer une pression sur cette articulation ou un membre particulier.

 

Catégories : Le diagnostic

Corine Cliquet

Infirmière, patiente experte ou ressource DU: d'éducation thérapeutique du patient formatrice: ETP, santé fondatrice, présidente de la fédération d'associations Thera Wanka Psycho-praticienne en EFT (techniques de Libération émotionnelle) Praticienne en relation d'aide pour patients SDRC et les patients atteints de douleurs chronique