Voilà pourquoi, on ne peut pas dire aux patients, le mot guérison pour le SDRC

Syndrome douloureux régional complexe (SDRC): Risque élevé de SDRC après un traumatisme dans un autre membre chez les patients qui ont déjà fait un  SDRC dans une main ou au pied: des changements durables dans les systèmes de modulation de la douleur neuronale?

Nous avons l’autorisation de l’auteur de l’article de l’utiliser sur le site de l’association, ce dernier exprime que nous devons donner l’information à un maximum de personnes. Bien entendu il est venu sur le site de l’association afin de vérifier notre sérieux

Résumé:

Dans ce numéro du Journal scandinave de la douleur Ellen Satteson et ses collègues à Wake Forest School of Medicine, Caroline du Nord, États – Unis, publier leurs estimations de risque d’avoir un deuxième SDRC ledéveloppement dans une autre extrémité après un traumatisme chez les patients qui ont déjà ou qui ont avait SDRC dans une main ou d’un pied [1]. Dans près de 100 patients ayant reçu un diagnostic SDRC ils ont constaté que 20% ont développé CRPS après un traumatisme dans un autre pied ou à la main. Ceci est très bien plus élevé que ce qui est rapporté dans la population adulte (environ 0,023%).

L’association propose:

En tant qu’association, nous proposons d’intervenir une matinée afin d’expliquer la pathologie à vos élèves, infirmières d’établissement, ainsi qu’à vous

Il est vraiment primordial que cette pathologie soit connue de tous. Ceci pour éviter que ces élèves se retrouvent seuls, isolés. Ils sont déjà isolés du fait de la maladie, donc à ‘école ils doivent être intégré comme des élèves normaux

Parfois ces élèves vont manquer l’école, vont avoir du mal à suivre, écrire. Votre rôle c’est de les aider de les comprendre sans les juger, ni les isoler.

L’article traduit:

PIIS1877886016301483.en.fr

 

 

 

 


Corine Cliquet

Infirmière, patiente experte ou ressource DU: d'éducation thérapeutique du patient formatrice: ETP, santé fondatrice, présidente de la fédération d'associations Thera Wanka Psycho-praticienne en EFT (techniques de Libération émotionnelle) Praticienne en relation d'aide pour patients SDRC et les patients atteints de douleurs chronique