Pourquoi pas de psychologue dans l'ETP de la fédération

Pourquoi pas de psychologue dans l’ETP de la fédération?

Tout d’abord, nous tenons à remercier les médecins, chirurgiens qui vont dans le sens de la fédération et qui disent que le psychologue ne sert à rien dans notre syndrome. Car ce dernier est neurologique et non pas psychologique.

Il y a quelque temps en arrière, nous expliquions aux patients que d’aller voir un psychologue pouvait aider à mettre des mots sur nos maux. Mais nous revenons sur notre décision

Nous ne remettons pas en cause la profession, mais cette dernière ne nous convient pas

 

Pourquoi pas de psychologue?

Nous sommes des patients en manque de reconnaissance, nous sommes déjà souvent culpabilisés par des médecins qui sont tellement mal à l’aise par notre syndrome qu’ils préfèrent dire que c’est dans la tête du patient au lieu d’être honnête avec lui

Beaucoup de médecins, la CPAM demandent aux patients d’aller voir des psychologues, car pour eux notre syndrome est tout simplement psychologique

Normalement, un psychologue est là afin d’aider le patient à comprendre, à avancer, à se poser es bonnes questions et non pas à le culpabiliser.

Dernièrement, la fédération a eut une maman au téléphone (malheureusement se n’est pas la seule) qui nous a alerter. Cette dernière à vu que la praticienne était perdue, qu’elle tâtonnait.  Cette dernière à préférer dire à une enfant de 8 ans, qui a attendu plus de 6 mois avant que les médecins mettent enfin un nom sur son syndrome.

“Tu sais ta maladie et bien il y a 50% de ta maladie qui est dans ta tête, car c’est une maladie psychologique”

Le nombre de patients qui entendent cela de la part des psychologues

La fédération a échangé avec des psychologues (sans savoir qui j’étais) et ils sont tous unanimes: Pourquoi avons-nous les patients SDRC? Nous ne connaissons pas la pathologie et nous ne savons pas comment les gérer.”

Vous croyez que nous allons coopérer avec des personnes qui au lieu d’aider, enfonce les patients. Qui ne savent pas “comment nous gérer”

Pour nous il est clair que nous avons pas besoin de psychologues, car on ne serait pas comment les gérer pour leur faire comprendre que nous avons une maladie neurologique

 

 

Conseils aux psychologue:

Comme vous e savez pas comment nous gérer ou que vous faites que nous culpabiliser (les médecins savent déjà très bien le faire)

Nous pouvons nous donner des conseils:

  • Refuser les patients SDRC, cela sera au moins honnête envers nous
  • Si vous les acceptez, le 1 er respect est de vous renseigner sur le syndrome, une formation existe: Formation SDRC 
  • Arrêtez de culpabiliser les patients, enfants, parents en disant que le SDRC est dans notre tête ou alors faites le bien, en expliquant que se sont toutes les pathologies qui sont dans la tête. Puisqu’à partir du moment qu’un patient déclare une maladie (quelque soit la maladie), c’est parce qu’il y a un problème et que c’est le moyens qu’a notre corps pour nous alerter.
  • Vous êtes là pour aider et non pas enfoncer en répétant bêtement se que vous avez entendu

 

 

Conclusion:

Aucun psychologue dans notre ETP, nous ne rentrerons pas dans le jeu des médecins, de la CPAM pour qui le syndrome est tout simplement “psy”

Nous ne tolérons plus se manque de respect envers les patients atteints d’un syndrome neurologique

Comments are closed.