Osez parler à son médecin

Association qui se bat pour la reconnaissance du SDRC (syndrome douloureux régional complexe), SDRC1= algodystrophie (sans lésion nerveuse), SDRC2= algoneurodystrophie avec des lésions nerveuses

Osez parler à son médecin

Pocket

Last Updated on

Rate this post

 

En tant que patient, vous devez oser parler à votre médecin, aux médecins, professionnels de la santé. Car vous seul connaissez votre histoire, les effets des médicaments sur vous, les réactions, votre pathologie, vos symptômes

 

Pourquoi est-ce important ?

En parlant avec votre médecin vous pouvez éviter des malentendus et des erreurs.
Tout est important : l’orthographe de votre nom, vos problèmes de santé, un changement de médicament, les effets inattendus que vous ressentez, etc.

” Ma sécurité dépend de la vigilance de tous, y compris de la mienne »

Je n’hésite pas à poser des questions et à parler de moi sans aucune gêne, et j’échange avec le médecin sur ce qui est important et utile pour moi. Si j’ai constaté quelque chose d’inhabituel ou de bizarre, j’en parle avec mon médecin !

 

  • Le médecin a les connaissances et le savoir-faire nécessaires pour vous soigner.
  • Il vous écoute, vous examine, vous informe et répond à vos questions.
  • Mais c’est vous qui connaissez votre histoire et votre maladie, vos besoins, vos forces et vos fragilités.

 

Conseils utiles pendant la consultation

 

  • Je n’hésite pas à poser des questions et à demander des explications sur :
    • les examens à réaliser ;
    • l’opération et les traitements prévus ;
    • les conséquences possibles (douleur, complication, transfusion, rééducation, etc.) ;
    • les résultats attendus.
  •  Je peux faire répéter le médecin et lui

    demander de faire un schéma ou de m’écrire les informations pour m’aider à mieux les comprendre et à ne pas les oublier.

  • Je n’hésite pas à faire part de mes besoins, préférences et habitudes y compris en matière de traitements alternatifs non médicamenteux.
  • Je demande s’il existe d’autres possibilités de traitement.
  •  Je ne pars pas sans avoir compris ce que j’ai, ce que je dois faire, quand et comment, et pourquoi c’est important de le faire.

 

Mes droits

Inscrit dans la loi, le droit à l’information me place comme un acteur à part entière pour toutes les décisions qui concernent ma santé (consentement éclairé).

Pour m’aider, je peux me faire accompagner par une personne de confiance (il ne s’agit pas forcément de quelqu’un de ma famille) et demander mon dossier médical pour compléter les informations reçues.

 

Un outil mise en place par l’HAS

Voici un outil intéressant mise en place par l’HAS, cet outil vous aidera à parler à votre médecin, vos médecins, professionnels de la santé

 

brochure_patient_vd_071113

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

error: Content is protected !!
0Shares

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :