La piste des anti-corps dans le SDRC

Voici un article qui indique qu’il pourrait y avoir une physiopathologie auto-immune liée au SDRC dans au moins un sous-groupe de patients SDRC.  C’est une belle avancée pour la compréhension de ce syndrome.

 

Même si de plus amples recherches sont nécessaires sur la définition de ce sous-ensemble et dans le rôle des anticorps dans la pathogenèse de SDRC chez ces patients.

 

Quand le monde médical se retrouve devant des patients présentant un SDRC « de type inconnu », il devrait aller dans cette voie là et faire faire des examens complémentaires aux patients.

 

Cet article est assez scientifique, texte écrit en Anglais, après traduction et relecture, il peut malheureusement rester encore erreurs de Français, préférant ne pas trop y toucher pour que cela reste exactement le même article qu’en anglais.

Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner