Infographie sur le SDRC

Merci pour l’infographie à Laetitia Guilleron

Laetitia est (CEO – Chargée  d’études. Interactions environnement/santé: Géographe de formation, diplômée des Universités Panthéon-Sorbonne Paris 1 et Nanterre, enjeux environnement/santé dans ses travaux. ),  bureau d’étude et de conseils en santé et environnement: KAAPTUR

http://kaaptur.com/

Laetitia nous a fait une belle infographie avec les chiffres du SDRC. Elle s’est aidée d’une étude Québécoise, en France aucun chiffre, données, d’étude n’est fait sur ce syndrome

Vue d’ensemble sur le SDRC, grâce aux informations, nous voyons et comprenons mieux les caractéristiques et les incidences du SDRC.

De la même manière avoir un ensemble d’informations regroupés ensemble, en outre cela permet d’être plus clair dans la présentation d’un projet, une compréhension du syndrome

Cette plaquette est claire, finalement elle nous montre d’abord les caractéristiques, puis ensuite les incidences du SDRC. Cette infographie montre la nécessité de créer des structures comme le complexe SDRC-ALGO, maladies rares  afin de développer des partenariats avec les professionnels de santé & les unités de recherche.

Il est primordial de bien comprendre ce que le SDRC provoque, ce qu’il fait endurer aux patients, puisqu’à ce jour les causes sont toujours inconnues et qu’aucun traitement ne vient à bout de douleurs

Ilest temps aussi de bien faire la différence entre

  • le SDRC 1 = algodystrophie sans aucune lésion nerveuse, qui ne cause pratiquement aucun handicap et qui rentre en rémission assez rapidement
  • Le SDRC 2 = algoneurodystrophie avec des lésions nerveuses qui lui cause des handicaps (ces derniers peuvent-être très importants) et on ne sait jamais quand ce dernier rentrera en rémission

Le SDRC n’est pas anodin, beaucoup de patients doivent changer de travail, voir arrêter de travailler. Les douleurs sont-elles, que ces dernières provoquent des suicides, des grosses dépressions.

Par conséquent, il est important que le regard sur le SDRC & les patients changent. Que l’on accepte, les conséquences catastrophiques qui sont liés au syndrome. Que les taux d’handicap de la CPAM soient revus à la hausse, surtout pour le SDRC 2

 

Infographie :

info_SRDC_Thera_Wanka (002)

 

Comments are closed.